LE SUD tunisien (sources wikipedia)

Le sud tunisien, une contrée aux paysages époustouflants, se conjugue entre montagne et désert, des montagnes et Ksour du Dahar au Grand Erg Oriental, partie intégrante du Sahara, le plus vaste désert du monde !

LE DAHAR

Le djebel Dahar est une chaîne de montagnes basses orientée sur un axe nord-sud et qui coupe en deux le sud de la Tunisie. Son point le plus haut est situé à 713 mètres d’altitude. Derrière le long escarpement du djebel, dominant à l’est la plaine côtière de la Djeffara, s’étend le Dahar, revers du plateau qui s’incline en pente douce vers l’ouest et finit par s’enfoncer sous les dunes du Grand Erg oriental. Ce massif montagneux a une superficie approximative de 6 500 km2. Le djebel Dahar s’est constitué lors du retrait de l’océan Thétis il y a près de 140 millions d’années, les couches géologiques ont été alors soulevées formant une montagne.

L’effondrement de la partie orientale a formé une falaise avec une succession d’escarpements qui constituent aujourd’hui les montagnes et les plateaux du Dahar. Cette configuration rend les couches géologiques anciennes particulièrement visibles. On peut notamment y observer une alternance de roches dures et de roches molles renfermant divers fossiles.

Le djebel a accueilli les populations berbères de la plaine à la recherche d’un refuge sur les pitons rocheux. Elles y construisirent des villages fortifiés, les ksour, selon un habitat de type troglodytique adapté aux rigueurs du climat.

Les paysages désertiques et grandioses sont ponctués de beaux villages, comme Chénini ou Tamezret et son habitat troglodytique, ou d’oasis, comme Zaafrane et Ksar-Ghilane. Ils sont également sillonnés par la route des ksour, ces hameaux fortifiés caractéristiques de la région. Parmi les plus remarquables, Guermessa, Douiret et Ksar Ouled Soltane.

On les découvre en partant de Matmata et Tataouine. Le sud de la Tunisie séduit donc par son architecture et ses sites originaux, au point de parfois se croire sur une autre planète ! George Lucas y a d’ailleurs transposé des scènes de Star Wars : des éléments de décor sont restés sur place, attirant les fans de la saga. Mais les autres visiteurs sont aussi comblés par ce territoire préservé et authentique.

LE GRAND ERG ORIENTAL

Le Grand Erg oriental est un grand erg dans le désert du Sahara. Situé pour les neuf dixièmes de sa superficie dans les basses terres sahariennes du nord-est de l’Algérie, sa partie nord-est se répand sur le territoire de la Tunisie voisine.

Le Grand Erg oriental s’étend sur 120 000 km2, soit 600 kilomètres d’est en ouest sur 200 kilomètres du nord au sud. Ses limites sont les monts du Djebel Dahar (Tunisie) et la Hamada El Homr (Libye) à l’est, la Hamada de Tinrhert (Algérie) au sud, le plateau de Tademaït (Algérie) à l’ouest et le Chott el-Jérid (Tunisie) au nord.

Il est composé aux deux tiers de dunes dont les plus élevées peuvent atteindre 250 mètres de hauteur, et parsemé d’oasis dans ses limites septentrionales. En Tunisie, les principales sont Douz, Tozeur et Nefta, en Algérie El Oued et Touggourt.

Le Grand Erg oriental est le plus grand en Algérie, l’autre deux fois plus petit est le Grand Erg occidental. Le plus grand erg du Sahara est sans doute le désert Libyque qui chevauche la frontière entre l’Égypte et la Libye.

Topographie saharienne montrant le Grand Erg oriental en haut au centre